Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2008 4 31 /01 /janvier /2008 09:28

images.jpg

 

 

 

Le gouvernement a souhaité expérimenter le fichier informatique « base élèves » dans les écoles maternelles et primaire et étendre cette initiative dans le secondaire avec le fichier SCONET.

 

Parmi les questions demandées aux élèves et destinées à intégrer ces fichiers : « nationalité », « date d’entrée en France »… .

 

Que l’éducation nationale soit aujourd’hui atteinte par l’extension du fichage informatique nous paraît grave en ce qui concerne la protection de la vie privée.

 

La question essentielle est de savoir quelle utilisation réelle sera faite de ces outils informatiques et à qui ils seront destinés. Ainsi, la loi dite de « prévention de la délinquance » peut permettre aux Maires d’obtenir des informations. Or nous ne sommes jamais certains des intentions des élus, à l’heure où l’on sait que le Ministre de l’Immigration, de l’Intérieur et de l’Identité nationale verra sa note augmenter en fonction des reconduites à la frontière exécutées… .

 

C’est inquiétant pour le respect des libertés publiques, l’Histoire n’ayant jamais été grandie par ses opérations de fichages qui en rappellent certaines heures sombres.

 

C’est pourquoi la LDH est à l’initiative d’une pétition, rejointe par d’autres organisations comme la Ligue de l’Enseignement, la Confédération Syndicale Familiale, la FCPE et plusieurs syndicats enseignants.

 

Nous invitons tous les parents d’élèves, les enseignants et les citoyens à signer cette pétition accessible depuis le site de la LDH : cliquer ici 

Dernière minute : bonne nouvelle ! Devant la mobilisation des associations et syndicats, le Rectorat d'Amiens retire les deux questions "litigieuses" !

 

Les reportages (différentes interviews : président de la LDH de la Somme, responsable syndicale, Rectorat...) s(er)ont accessibles sur le site : France Bleue Picardie

Partager cet article

Repost 0

commentaires