Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 13:23

 

affiche-proces-1000-vaches-Confederation-Paysanne-Amiens-1e.jpg

 

Communiqué de la Fédération LDH de la Somme

 

 

 

Le 1er juillet s’ouvre à Amiens le procès des 5 militants de la Confédération Paysanne qui ont participé, le 28 mai dernier, à l’action collective de protestation contre le projet de ferme industrielle implantée à Drucat, dite « Ferme des 1000 vaches ».

 

 

La Fédération de la Somme de la Ligue des Droits de l’Homme s’indigne de la réaction des pouvoirs publics face à une action syndicale symbolique menée par le deuxième syndicat agricole de France pour défendre l’emploi paysan, l’environnement et la santé des citoyens.

 

 

Conditions d’arrestations, placement prolongé en garde à vue, mise sous contrôle judiciaire, interdiction de se rencontrer, interdiction territoriale… : la réponse judiciaire à une action symbolique de démontage de quelques pièces de la salle de traite de la Ferme des 1000 vaches, visant à interpeller les Ministres de l’Agriculture et de l’Ecologie, apparaît tout à fait disproportionnée et inquiétante au regard du respect des droits et libertés fondamentaux.

 

 

En traitant tels des criminels ces militants syndicaux et en évacuant le caractère collectif de l’action par l’individualisation de leur arrestation, les pouvoirs publics nient de manière inacceptable le droit fondamental à l’action syndicale pourtant garanti par les lois de  la République.

 

 

Plus largement, la Fédération de la Somme de la Ligue des droits de l’Homme s’inquiète du traitement récurrent de la part des pouvoirs publics dont fait l’objet l’opposition citoyenne grandissante à cette ferme industrielle  : elle s’était d’ailleurs émue du déploiement disproportionné des forces de police (plusieurs centaines de gendarmes, hélicoptères, chiens policiers…) lors de la manifestation pacifique organisée le 28 septembre 2013 par NOVISSEN et du fichage systématique et illégal des participants. Interpellé par la Fédération LDH de la Somme, le Préfet de la Somme n’a pu que convenir de l’illégalité de ce fichage et a procédé à sa destruction.

 

 

La Fédération LDH de la Somme réaffirme qu’elle restera extrêmement vigilante quant au respect des droits et libertés fondamentaux des citoyens par les pouvoirs publics, dans ce contexte comme dans d’autres.

 

 

Elle incite chaque citoyen à être attentif à ce que les services publics de Police et de Justice soient bien employés à assurer leurs missions dans le sens de l’intérêt collectif, et non dans le but de préserver des intérêts financiers privés. 

 

 

La Fédération LDH de la Somme attend de la Justice un traitement juste et impartial des 5 militants syndicaux de la Confédération Paysanne, dans le respect du droit fondamental à l’action syndicale, qui seul honorerait la République et ses institutions.

 

 

Communiqué adopté en réunion fédérale le 27 juin 2014.

Sections LDH d’Abbeville, Amiens, Le Crotoy-Rue, Roisel-Péronne et Roye.

 

Repost 0
Published by LDH 80 - dans Justice et droit
commenter cet article
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 06:53

 

 

 

CP-04-06-2012-copie-1.jpg

 

 

 

Courrier Picard (édition du 04 juin 2012 - Picardie maritime)

 

Repost 0
Published by LDH 80 - dans Justice et droit
commenter cet article
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 11:08

 

 

La section abbevilloise de la LDH vous invite à la conférence-débat "Quelle justice pour les mineurs ?" le mercredi 28 mars à la Maison Pour Tous d'Abbeville, 1 place Saint-Jacques.ldh-28-3-2012.jpg

 

La LDH s'inquiète du fonctionnement de la justice dans notre pays et dénonce le climat "anti-jeune" consistant à placer la jeunesse dans son ensemble en situation de suspicion. L'ordonnance de 1945 est malmenée par diverses lois qui la vident de son contenu. Avec Eric BOCCIARELLI, Juge des enfants et membre du Syndicat de la Magistrature, débattons pour trouver des solutions d'avenir pour la jeunesse par le biais d'une justice des mineurs qui doit rester spécifique dans ses missions de prévention mais aussi d'éducation.  

 

Repost 0
Published by LDH 80 - dans Justice et droit
commenter cet article
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 08:46

 logo-ldh-copie-1

 

C O M I T E   R E G I O N A L   D E   P I C AD I E

11 rue du Morvan 60000 Beauvais

ldh.picardie@ldh-France.org

 

COMMUNIQUE DU COMITE REGIONAL DE LA LIGUE

DES DROITS DE L HOMME DE PICARDIE

 

LOPPSI 2 : ils soldent nos libertés !

 

« Loi d’Orientation et de Programmation pour la Performance de la Sécurité Intérieure » est

une loi qui en contient 100, toutes plus dangereuses et stupides les unes que les autres. Ce

projet est le plus lourd et le plus répressif jamais voté !

 

Fourre-tout législatif, sécuritaire et illisible, ce texte annonce le nouveau modèle de société

voulu par le gouvernement :

Fichage et vidéo surveillance généralisés, durcissement du droit pénal, fichage et vidéo surveillance généralisés, pouvoirs policiers accrus : filtrage et censure de sites internet, instauration d’un vague «Conseil national des activités privées de sécurité » qui annonce la privatisation croissante de la sécurité ; création d’une milice supplétive, dites « réserve civile…

 

Une société policière, paranoïaque et technocrate où le fantasme du tout-contrôle sacrifie la

dignité humaine. Une société où la pauvreté et la solidarité aux pauvres, sont un crime d'Etat :

Populations précarisées, nomades, jeunes, militants ou internautes sont spécialement visés, mais toute la population est concernée car ce projet attaque les libertés individuelles et l'idée

même d'une justice sociale.

 

La LOPPSI 2 ne fait que révéler davantage la direction prise depuis bien trop longtemps par le gouvernement, après les lois Perben, LSQ, LOPSI, LSI, Besson, etc... Elle vient s’ajouter à l’insécurité sociale qui s’étend à chaque remise en cause des droits sociaux pour tous.

 

Une saisine du Conseil Constitutionnel est en cours

Cette loi menace nos libertés et aggrave l’injustice sociale, elle doit être retirée ou abrogée !

 

Contre la violence de lois scélérates,

informons nous, protestons, résistons !

 

pétition à signer : http://antiloppsi2.net/

 

AISNE : Château-Thierry/Hirson/Laon/Saint-Quentin/ Soissons/Tergnier

OISE : Beauvais / Creil

SOMME : Abbeville / Amiens / Roisel-Peronne /  Le Crotoy-Rue/ Roye

Repost 0
Published by LDH 80 - dans Justice et droit
commenter cet article
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 08:13

 Manifestation-magistrats_pics_390.jpg

 

 

Dans le département de la Somme, comme ailleurs en France, vient de se produire un événement qui semble n'avoir aucun précédent dans l'histoire de l'institution judiciaire. L'ensemble des professions du monde judiciaire  (magistrats, avocats…) s'est réuni en assemblées générales pour protester contre les nouvelles attaques du Président Sarkozy, faisant de magistrats et de policiers les boucs émissaires de la mort horrible de Laetitia Perrais.

 

Les différents tribunaux s'associent au mouvement national parti de Nantes et ont décidé de reporter les audiences sauf celles qui relèvent de l'urgence.

 

La fédération départementale de la Ligue des Droits de l’Homme et du citoyen (LDH Somme) comprend de telles réactions qui témoignent de l'attachement du monde judiciaire aux grands principes républicains dont relève l'indépendance de la justice. L'indépendance des magistrats à l'égard de tout pouvoir, et en premier lieu du pouvoir politique, est un pilier de l'Etat de droit.

 

Les attaques répétées dont la justice est l'objet sont d'autant plus choquantes qu'elles proviennent du chef de l'Etat, qui a été élu pour faire respecter les institutions et donc, à fortiori, pour les respecter lui-même.

 

Plus que le manque croissant de moyens qui résulte de la politique gouvernementale, c'est le climat de démagogie entretenu au plus haut niveau qui devient insupportable au monde judiciaire comme à tous les citoyens attachés à l'Etat de droit, à la République et à la démocratie.

 

La fédération de la Somme de la LDH apporte son appui au mouvement du monde judiciaire qui manifestera à Amiens ce jeudi 10 février à 14h30 (Palais de justice), comme dans le reste de la France, et appelle à le soutenir.

 

Repost 0
Published by LDH 80 - dans Justice et droit
commenter cet article
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 07:03

 

 nicolas-sarkozy-breitling.jpg

 

 

Les récentes déclarations de Nicolas Sarkozy, Président de la République, concernant "l'affaire Laetitia", qui ont très justement indigné les magistrats auxquels la LDH apporte son entier soutien, sont un franchissement de ligne jaune...réitéré !

 

Nicolas Sarkozy viole ainsi le principe de présomption d'innoncence, "il viole délibérément l'article 8 de la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen qui garantit constitutionnellement la présomption d'innoncence, c'est à dire le droit à être jugé dans des conditions conformes à l'Etat de droit et non désigné publiquement à la vindicte populaire".

 

Le respect des lois et de l'odre public ne se divise pas. Il est gravement menacé lorsque ceux qui ont la charge de le garantir donnent l'exemple de sa méconnaissance.

 

La LDH souhaite la fin de l'impunité présidentielle ! (voir aussi le Courrier Picard du 06 02 2011 - ci-après -).

 

 

 

FIN-SARKO.jpg

Repost 0
Published by LDH 80 - dans Justice et droit
commenter cet article