Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 08:16

 

 

 

  Flambeaux.jpg

Photo : Jean-Marie Faucillon (http://amiensebouge.canalblog.com/)

 

 

 

Stop à la discrimination des personnes étrangères

 

 

Rassemblement devant la salle Dewailly à Amiens, mercredi 17 décembre 2014 pour un départ à 17h30 et marche aux flambeaux , vers la Préfecture, pour éclairer la Préfète sur les droits humains et exprimer notre volonté de voir leur vie sociale et économique se poursuivre à Amiens en réponse à des décisions administratives inhumaines : «  Maintenir les «Obligations à Quitter le Territoire Français » » de Lasha Khoutishvili et de Telman Kanoyan, arrivés respectivement en 2002 et 2007 en France avec leurs mères veuves, voilà des réponses administratives violentes…

 

De même pour Abdelouhab Khatali, la volonté de la préfecture pour l’expulser en Tunisie, ne reconnaissant pas son nouveau diplôme « d’agent de restauration », alors qu’initialement il était électricien, ne relève-t-il pas de l’acharnement… ?

 

L’immigration n’est pas un problème, il faut trouver le courage politique de le dire et de préserver le droit d’asile… Il y a urgence à adresser un message de fraternité, à reconnaître que le métissage en France est une richesse pour tous.

 

Tous ensemble, résistons pour préserver

les Droits d’Asile et de l’Homme en France

 

La marche aux flambeaux (amenons des torches, lampes frontales, le RESF amènera un certain nombre de bougies avec bougeoir anti-tempête)  partira de la place Dewailly pour se rendre dans la rue Gresset avec une halte à l’hôtel de ville d’Amiens, une seconde halte place Gambetta et une troisième, rue de la république (au N°51, chez la Préfète) avec lectures de textes sur les « lumières » …

 

Une audience est demandée à Madame la Préfète dès 18h15’ à l’issue de la marche avec la délégation du RESF {Sibylle Luperce (Marraine républicaine de Telman), Colette finet, maire de Longueau (marraine républicaine de Lasha) , Christophe Clavet, Thierry Bonté (parrain républicain de Lasha), Didier Cardon, Vice-président du Conseil Régional de Picardie…}, audience pour demander la régularisation de Lasha, Telman et Abdelouahab.

 

Repost 0
Published by LDH 80 - dans Sans-papiers
commenter cet article
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 14:37

 logo ldh-copie-1RESF-police.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lettre ouverte de la Ligue des droits de l'Homme et du Réseau Education Sans frontières de la Somme

à Monsieur le Préfet de Région Picardie, Préfet de la Somme et

à Monsieur le Président du Conseil Général du département de la Somme

 

 

 Amiens, le 02 janver 2013

 

   Monsieur le Préfet de la Somme,

   Monsieur le Président du Conseil Général de la Somme,

 

 

 Nous, militants de la Ligue des droits de l'homme de la Somme, nous, militants du RESF de la Somme, dénonçons avec force le sort fait aux mineurs isolés étrangers arrivant dans notre département.

 

 Le Courrier Picard, dans son édition du 27 décembre, rend publique pour partie la lettre adressée à la Garde des Sceaux par Dominique Baudis, Défenseur des droits, et informe de la décision prise par le Conseil Général de ne plus prendre en charge les mineurs isolés étrangers.

 

 Lors de l’audience qui  a été accordée à RESF le 23 octobre avec Monsieur le Secrétaire général de la préfecture de la Somme, de même que le 13 novembre avec vous, Monsieur le Président du Conseil Général, nous avons mis en avant la situation alarmante et inhumaine qu'entraîne ce refus de prise en charge des mineurs isolés étrangers, ce qui est contraire à l'obligation légale de leur porter aide et assistance comme le stipulent les textes internationaux dont la convention internationale des droits de l'enfant.

 

 L'État doit intervenir parce qu'il n'est pas admissible que des mineurs soient condamnés à l'errance et suspects parce qu'étrangers. Nous nous interrogeons par ailleurs sur l'origine de ces arrivées de MIE de façon régulière dans notre département.

 

 Nous sommes des militants bénévoles et engagés mais nous refusons de pallier (en hébergeant ces jeunes par exemple) les manquements graves de l'État qui doit assumer la responsabilité de la prise en charge de ces mineurs étrangers qui sont avant tout des mineurs vulnérables.

 

En conséquence, nous, militants de la LDH et de RESF, vous demandons de tout faire pour que cette situation soit étudiée rapidement sur le plan national et pour qu'une solution soit trouvée comme le demande aussi le Défenseur des droits au Président de l’Association des Départements de France.

 

Nous espérons qu'en ce début d'année 2013, le terme de fraternité de notre devise républicaine puisse encore avoir du sens dans la Somme et partout en France.  

 

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Préfet, Monsieur le Président du Conseil Général, l'expression de notre haute considération.

 

 

 

Yves Le Diascorn, Président de la fédération de la Somme de la LDH

 

Martine Cocquet, Présidente de la section d'Abbeville de la LDH

 

Sandra Bordji, Présidente de la section de Rue-Le Crotoy de la LDH

 

Marcel Dekervel et Michel Ravailhe,  RESF

 

 

Contacts: LDH fédération de la Somme, 6 chevalier de la Barre, 80100 Abbeville, , ldh-somme.over-blog.com/

RESF, BP80713, 80007 Amiens, tel : 06 40 37 87 37, e-mail : resfsomme@gmail.com,  Site: www.educationsansfrontieres.org,  Permanences : Tous les mercredis 17h30, salle Dewailly à Amiens

 

 

* Réseau Education Sans Frontières de la Somme soutenu par : LDH, SUD-Education, FCPE, Léo-Lagrange, Entraide protestante, FSU, CGT-Educ, SGEN-CFDT, UNSA-Education, Union départementale CGT, Union syndicale "Solidaires", UNEF, l'ASMA,, l’Union pour la Dignité des Chômeurs, ATTAC, Confédération Paysanne, Ligue de l'Enseignement, Mouvement de la Paix, Théâtre «Charnière», Femmes Solidaires, Association «Vie Brisée», Association de lutte contre l’illettrisme «CARDAN», Espéranto 80, Femmes en Mouvement, Théâtre " les BEN'ARTS", Artistes et Intermittents du Spectacle en Lutte en Picardie", les CEMEA,EMF, Fédération Syndicale Etudiante, Journal «Ch’Fakir», CIMADE, SUD-Santé, Asso «Faites de la Résistance», Asso d’Ethno-Psychanalyse, Nouvelle Afrique, Théâtre «La Roue Libre», Association Générale des Etudiants de Picardie », Asso « Culture, Animation, Prévention, Sports », Asso «Défense Enfants International», Asso CAP-VERT d’Amiens

Repost 0
Published by LDH 80 - dans Sans-papiers
commenter cet article
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 14:38

 

 

 logo ldh-copie-1

 

Fédération de la Somme

 

 

Communiqué

 

La Fédération de la Somme de la LDH réunie le 8 décembre 2012 en Assemblée Générale tient à faire part de sa vive inquiétude face aux atteintes aux droits fondamentaux des personnes étrangères, notamment des demandeurs d'asile dans le département.

 

En effet, le préfet a pris la décision de refuser leur domiciliation dans la Somme et exige qu'ils aient une adresse dans l'Aisne, ce qui est inacceptable pour ces personnes en situation de grande précarité.

 

La Ligue des droits de l'Homme, partenaire du Réseau Education Sans Frontières (RESF) condamne :

 

-      l'arrestation et l'enfermement de 7 personnes (dont 3 pères de famille) pour une durée allant d'une journée à un mois. Leur libération n’ayant été obtenue que par la mobilisation et la reconnaissance par la justice que leur demande d'asile était en cours

 

-      la multiplication des OQTF (obligation à quitter le territoire), alors que ces personnes ne peuvent retourner dans leur pays d'origine après y avoir subi des violences

 

-      l'impossibilité des personnes étrangères de s'insérer économiquement et socialement en multipliant les obstacles à la régularisation de leurs titres de séjour (parce que l'emploi ne correspond pas à la qualification, parce que le contrat de travail n'a pas une durée suffisamment longue, parce que la durée d'attente pour que l'employeur ait une réponse peut atteindre 6 mois !....)

 

-      le «  pourrissement » des situations des familles sans droit au logement et sans moyens de subsistance au prétexte qu'elles sont passées par un autre pays européen avant leur entrée en France, la préfecture leur opposant le décret de Dublin ne leur permettant pas de demander l'asile.

 

 

La Ligue des droits de l'Homme, partenaire de RESF, demande que les jeunes mineurs isolés étrangers et les jeunes majeurs soient considérés avec bienveillance en favorisant leur accès à une formation générale et professionnelle en lien avec le Conseil général et en leur permettant la régularisation de leurs titres de séjour.

 

La Ligue des droits de l'Homme partenaire de RESF refuse que des jeunes mineurs étrangers soient abandonnés et laissés à la rue contrevenant ainsi à l'obligation légale et au respect des textes internationaux.

 

 

La Ligue des droits de l'Homme appelle les Samariennes et les Samariens à montrer qu'ils restent attachés aux valeurs  républicaines et qu'ils veulent que leur département reste une terre d'accueil et de solidarité internationale.

 

 

 

arton18652.jpg

 

 

Repost 0
Published by LDH 80 - dans Sans-papiers
commenter cet article
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 19:04

 

 rexRESF-police.giflogo ldh-copie-1 

Le Réseau Education Sans Frontières, la section LDH d’Abbeville en partenariat avec le cinéma Le Rex organisent une projection publique du film

 

affiche-les-mains-en-l-air.jpg

LES MAINS EN L’AIR

De Romain Goupil

 

Le Mardi 17 janvier à 20h30

tarif unique 5€

 

Le film (1h30) :

2067, Milana se souvient de ce qui lui est arrivé, il y a environ soixante ans… A Paris, la petite Tchétchène est bonne élève, en classe de CM2, elle est inséparable de ses copains de toutes origines mais un jour l’un d’eux, Youssef, est expulsé car il est « sans-papiers»… Milana qui a assisté à la scène de l’arrestation avoue qu’elle aussi court le même risque. La mobilisation des enseignants et des parents commence alors, une certaine solidarité se met en

place et en particulier celle des copains révoltés par cette injustice…

Ce film dénonce, avec une certaine fraicheur, la politique de chasse aux sans-papiers…

 

Ce film dénonce, avec une certaine fraicheur, la politique de chasse aux sans-papiers…

 

Contact : resfabbeville@gmail.com et ldh.abbeville@ldh-france.org

 

Repost 0
Published by LDH 80 - dans Sans-papiers
commenter cet article
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 07:16

 

 

c-20picard-20ldh-2015-2006-202011-1-.jpg

 

Courrier Picard du 15 juin 2011 (Edition Picardie maritime)

 

 

 

244149_1973416209266_1058856425_2254465_147778_o-1-.jpg

 

Action initiée par RESF Abbeville et RESF Amiens, avec le soutien de la LDH Somme

Repost 0
Published by LDH 80 - dans Sans-papiers
commenter cet article
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 22:51

 RESF-police.giflogo-ldh-copie-1captphoto_12304a-aa8ab.jpg

  

Appel pour une mobilisation nationale et unitaire, le 28 mai dans toute la France,  contre le racisme, contre la politique excluante d'immigration du gouvernement et pour la régularisation des sans papiers

 

Au lendemain de la victoire de Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle de 2007 était créé, pour la première fois dans l’histoire de la République, un ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Co-développement.

 

Depuis, des dizaines de milliers d’étrangers en situation irrégulière, hommes, femmes, enfants, sont traqués, arrêtés et expulsés, y compris dans un pays en guerre comme l’Afghanistan. Voulue par le chef de l’Etat, mise en œuvre par ses gouvernements successifs, le ministère de l'Intérieur aujourd'hui, et soutenue par l’UMP et ses alliés à l’Assemblée, cette politique est inacceptable car elle viole des principes humanitaires élémentaires et des dispositions internationales ratifiées par la France. A cela se sont ajoutés les effets désastreux du pseudo-débat sur l’identité nationale puis la chasse aux Roms.

 

Cette manifestation a pour but d’exiger l’arrêt immédiat de cette politique qui porte atteinte aux droits fondamentaux et qui menace gravement le droit d’asile et ruine l’existence des personnes étrangères visées

 

 

Rassemblement à la Préfecture de BEAUVAIS

Samedi 28 mai 2011- 10h30,

Départ d’Amiens à 9h30 en covoiturage (rdv salle Dewailly)

 

Face à ces objectifs nationaux, le Réseau Education Sans Frontières de la Somme, avec celui de l’Oise, ajoutera, lors du rassemblement à la préfecture de BEAUVAIS,  la dénonciation de décisions préfectorales - nombreux témoignages - qui se permettent de faire du zèle et d'aggraver encore les mesures nationales déjà gravement liberticides et attentatoires aux droits des personnes:
-  multiplication des Obligations à Quitter le Territoire Français (OQTF),

- abandon à la rue des Demandeurs d'Asile,
-     refus de protéger les mineurs isolés étrangers,

-  refus d’écouter les demandeurs d’asile venus par un autre pays d’Europe (procédure de DUBLIN = renvoi à cette première frontière).

 

Lors du rassemblement devant la préfecture de BEAUVAIS, il est demandé d'amener de vieilles chaussures que nous jetterons sans violence et à la façon de démocrates du monde arabe pour symboliquement botter les fesses à cette politique honteuse et indigne!

                                                                                               

 

Contacts : RESF Somme, BP80713, 80007 Amiens cdx01, Tel RESF: 06 31 91 08 07, Courriels: resfsomme@gmail.com, Site: www.educationsansfrontieres.org, http://resf.amiens.free.fr,

Permanences: mercredi 17h30, salle Dewailly Amiens

 

*Réseau Education Sans Frontières de la Somme: LDH, SUD-Education, FCPE, Léo-Lagrange, Entraide protestante, FSU, CGT-Educ, SGEN-CFDT, UNSA-Education, Union départementale CGT, Union syndicale "Solidaires", UNEF, l'ASMA,, l’Union pour la Dignité des Chômeurs, ATTAC, Confédération Paysanne, Ligue de l'Enseignement, Mouvement de la Paix, Théâtre «Charnière», Femmes Solidaires, Association «Vie Brisée», Association de lutte contre l’illettrisme «CARDAN», Espéranto 80, Femmes en Mouvement, Théâtre " les BEN'ARTS", Artistes et Intermittents du Spectacle en Lutte en Picardie", les CEMEA, EMF, Fédération Syndicale Etudiante, Journal «Ch’Fakir», CIMADE, SUD-Santé, Asso «Faites de la Résistance», Asso d’Ethno-Psychanalyse, Nouvelle Afrique, Théâtre «La Roue Libre», Association Générale des Etudiants de Picardie », Asso « Culture, Animation, Prévention, Sports », Asso «Défense Enfants International»…

Repost 0
Published by LDH 80 - dans Sans-papiers
commenter cet article
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 17:24

 RESF-police.gifrex.jpg

 

logo-ldh-copie-1 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RESF et la LDH d'Abbeville, en partenariat avec LE REX,

vous invitent à assister à la projection du film

 

 

 ILLEGAL

 

 

d’Olivier Masset-Depasse

 

 

 

le Mardi 15 Mars 2011 à 20h30

au Cinéma LE REX à Abbeville

 

Cette projection sera suivie d’un débat

 

sur la situation des Sans-papiers en France.

 

 

Tarif unique: 5   

 

 

Pour plus d'informations, cliquez ici : http://dl.free.fr/rXcXkyyRq

(et cliquer ensuite sur "télécharger ce fichier" PDF)

 

  

Repost 0
Published by LDH 80 - dans Sans-papiers
commenter cet article
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 10:32

 

 A_2384_1.jpg

 

Suite à notre interpellation (voir article précédent) , la LDH nationale prend cette affaire très au sérieux et suit de près ce dossier. Son communiqué de presse :

 

 

Une douce France pour les enfants !

 Communiqué LDH

 

 

  

" Une fois de plus, c’est à la police que le gouvernement confie le soin de s’occuper d’enfants. Le 15 février 2011 au matin, à Abbeville et à Amiens, c’est un gigantesque déploiement de police que les enfants de deux foyers de l’Aide sociale à l’enfance (Ase) ont dû subir.

 

C’est que l’enjeu devait être de taille pour mobiliser vingt policiers en tenue, deux policiers en civil et deux fourgons de police. Il s’agissait d’interpeller neuf jeunes, pris en charge par l’Ase, résidant dans deux foyers distincts à Abbeville et à Amiens. Leur point commun est d’être tous scolarisés à Amiens : au lycée Romain Rolland pour huit d’entre eux, et au collège C. Franck pour un d’entre eux.

 

L’interpellation a été « musclée », selon les propres termes de la directrice de l’un des foyers, qui a indiqué que les jeunes de 6 à 18 ans qui y sont accueillis ont été choqués de la violence déployée. Ils bénéficient, depuis, d’une aide psychologique.

Une fois interpellés, la préfecture de la Somme ayant pris à leur encontre un arrêté préfectoral de reconduite à la frontière, les neuf jeunes ont été placés dans différents centres de rétention administrative : Oissel-Rouen, Plaisir, Vincennes, Mesnil-Amelot. Le lundi 21 février, le tribunal administratif de Rouen a annulé cinq des arrêtés préfectoraux, au motif notamment que les actes de naissance des intéressés n’étaient pas remis en cause par le préfet, et que les tests osseux n’avaient aucune fiabilité.

A ce jour six des jeunes interpellés ont été libérés, deux comparaissent aujourd’hui, jeudi 24 février, devant la juridiction administrative. Quant au dernier, il risque l’éloignement, son recours ayant été rejeté. La LDH s’oppose à ce qui est une violation des droits des enfants. D’abord parce que les conditions d’interpellation sont d’autant plus inacceptables qu’il s’agit de mineurs. Ensuite parce que la position de l’Ase n’a pas consisté à assurer leur protection. Enfin parce que l’administration n’aurait jamais dû mettre en œuvre une procédure d’éloignement du territoire, alors qu’elle ne dispose d’aucun élément pour mettre en doute la minorité des jeunes interpellés.

La LDH demande que toutes les mesures à l’encontre des jeunes soient annulées, et leur retour dans leur foyer d’accueil. Elle récuse l’utilisation militarisée des forces de police pour arrêter jusqu’à des enfants. Elle demande que toute la lumière soit faite sur les errements et les agissements des responsables qui ont autorisé leur interpellation, et qui n’ont pas assuré leur protection. "

Source : http://www.ldh-france.org/Une-douce-France-pour-les-enfants

 

 

Repost 0
Published by LDH 80 - dans Sans-papiers
commenter cet article
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 09:34

Logo_LDH.jpg 

La LDH de la Somme et d'Abbeville est intervenue dès le 17 février, suite à l'arrestation de 9 lycéens sans-papiers, à Abbeville et Amiens.

 

Des contacts (courriers, appels téléphoniques) ont eu lieu avec le Député de la quatrième circonscription et le Maire d'Abbeville, ainsi qu'une rencontre avec le cabinet du Président du Conseil général de la Somme (voir article de presse ci-après).

 

Nous continuons à suivre de près cette affaire...

 

Courrier-Picard-25-02-2011--Ed.-Picardie-maritime--copie-1.jpg

Repost 0
Published by LDH 80 - dans Sans-papiers
commenter cet article
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 11:09

 

 

 

   

Le Conseil général de la Somme et le Réseau Education Sans Frontière (RESF) de la Somme vous invitent au vernissage de l'exposition photographique "Laissons-les grandir ici"

 

 

Cette exposition de photographies, réalisée par Mourad Laffitte, sera visible dans le hall du Conseil général (Hôtel des Feuillants, rue de la République) du 3 septembre au 14 septembre inclus.

 

 

Son vernissage aura lieu le mercredi 8 septembre 2010 à 17h30, en présence de Monsieur Christian Manable, Président du Conseil général de la Somme, de Monsieur Laffitte ainsi que de responsables et militants départementaux de RESF & de la LDH. 

 

Vous y eêtes toutes et tous cordialement invités.

 

[Untitled]001

Repost 0
Published by LDH 80 - dans Sans-papiers
commenter cet article