Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 13:36

 LOGO-LDH

 

 

 

 

Communiqué de la LDH Somme

 

TOUTES ET TOUS A AMIENS LE 28 OCTOBRE !

 

 

Le 28 octobre, 9 militants de la Confédération Paysanne, syndicat pour une agriculture paysanne et la défense de ses travailleurs, sont convoqués devant le Tribunal d’Amiens. Ils comparaissent devant les juges pour avoir manifesté leur opposition au projet industriel de la « ferme » des 1000 vaches, à Drucat, près d’Abbeville. Pierre TARTAKOWSKY, Président national de la LDH, sera présent aux côtés des syndicalistes et interviendra publiquement en début d'après-midi.

 

La Fédération LDH de la SOMME, qui tiendra un stand toute la journée devant le palais de justice, apporte son entier soutien à ces lanceurs d’alerte qui dénoncent un projet d’agro-business à méthanisation. La Fédération LDH de la SOMME déplore et s’indigne contre la criminalisation du mouvement syndicaliste dès lors qu’il lutte contre des projets qui ne servent pas l’intérêt général. La façon dont ont été traités ces militants (arrestation musclée en gare d’Amiens du porte-parole de la Conf') en dit long sur le deux poids deux mesures en matière de traitement de manifestants de syndicats agricoles...

 

La Fédération LDH de la SOMME tient à mettre en exergue deux articles officiels qui auront, en cette journée du 28 octobre 2014 à Amiens, une résonance particulière :

 

L’article 12 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 stipule que « La garantie des droits de l’Homme et du citoyen nécessite une force publique ; cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux à qui elle est confiée » ;

 

L’article 1er de la Charte de l’environnement de 2004 stipule que « Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé ».

 

La LDH de la SOMME appelle donc tous les citoyens du département, et au-delà, à participer à la journée de soutien aux syndicalistes de La Conf’, qui sera agrémentée d’animations (voir le programme de cette journée ici) :

 

Rendez-vous le mardi 28 octobre 2014 à Amiens, face au palais de justice (rue Robert de Luzarches) dès 08h30 et jusqu’à 18h00.

 

 

 

Le Comité départemental de la LDH Somme : 

 

Section d’Abbeville / Section d’Amiens / Section de Le Crotoy-Rue /

 

Section de Roisel-Péronne / Section de Roye Santerre

 

 

 

Repost 0
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 20:34

Manif-12-avril-2014-030.JPG   Manif-12-avril-2014-036.JPG

 

 

 

   

 

   

 

 

 

La Ligue des Droits de l’Homme et du citoyen (LDH) était présente et bien visible à la marche du 12 avril contre l’austérité et pour le partage des richesses.  

Consciente qu’une politique sociale forte et assumée, une politique qui ne tourne pas ostensiblement le dos aux acquis du programme du CNR est sans conteste la meilleure garantie pour un mieux vivre ensemble, pour une société apaisée où la stigmatisation du voisin n’est plus l’écueil auquel invite l’extrême droite, la LDH a souhaité, par sa présence, insister sur les responsabilités immenses qui incombent à ce gouvernement ! En effet, un changement de politique s’impose. S’obstiner à ne pas engager ce nouveau cap entrainera des conséquences dont nul ne peut plus dire aujourd’hui qu’il les ignore.

 

C’est pourquoi la LDH était très bien représentée, notamment par de nombreux ligueurs du département de la Somme venus d’Abbeville et d’Amiens, parmi d’autres organisations sœurs qui étaient également du défilé, comme par exemple le Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (Mrap) – voir photos -.

 

Repost 0
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 20:22

41_francois-hollande-socialist-party-candidate-for-the-2012.jpg

 

 

Adresse au président de la République et à la majorité parlementaire, adoptée par le congrès de la LDH, à Niort, le 20 mai 2013, pour leur rappeler leurs responsabilités de répondre aux besoins de l’élargissement de la démocratie, et pour la satisfaction des besoins sociaux.

Monsieur le président de la République,
Mesdames, Messieurs de la majorité parlementaire

Monsieur le président de la République,

Vous avez incarné l’espoir d’un « changement maintenant » et, à ce jour, il a été déçu.
Vous avez désigné la finance comme votre adversaire, et elle règne toujours.
Vous avez prôné l’emploi et la justice sociale, mais le chômage augmente et le niveau de vie des moins favorisés diminue.

Le gouvernement de votre Premier ministre a su tenir bon face aux manifestations de l’extrême droite alliée à la droite parlementaire, et il a réussi à faire adopter la loi sur le mariage pour tous. Nous aurions souhaité la même détermination pour les autres réformes.

Il a certes beaucoup écouté la société civile mais sans l’avoir, semble-t-il, entendue. Les grands débats nécessaires à la réussite du changement – sur la politique migratoire et les demandeurs d’asile, la politique de sécurité, les réformes démocratiques, l’avenir de la jeunesse – ont été, jusqu’à ce jour, évacués.

Mesdames, Messieurs les parlementaires,
Vous vous êtes présentés pour tourner la page des politiques inégalitaires, injustes et sécuritaires ; les stigmates de l’ancienne législature perdurent.
Vous avez voulu incarner l’alternative ; elle peine à se mettre en place.
Vous avez souhaité une pratique parlementaire indépendante et exigeante ; votre voix, trop souvent, est étouffée.

Vous avez l’honneur d’élaborer et de voter les lois. Cette charge vous engage. Nous en appelons à votre responsabilité de représentants du Peuple souverain. L’opposition, la frilosité et l’esprit de renoncement seront toujours mobilisés pour faire échec aux réformes de justice et de progrès. Il vous incombe de faire en sorte que l’espoir et les changements se concrétisent.

Nous en appelons à cette relation démocratique forte, et à votre courage. Il est vain de vouloir apprivoiser ou contourner les maux qui découlent des politiques néolibérales ou des réflexes sécuritaires. Assumez les propositions de progrès pour les droits et les libertés du programme sur lequel vous avez été élus ; vous ne lui serez fidèles qu’en défendant des mesures de justice, de lutte contre les inégalités, et de restauration des droits des citoyens bafoués par la législation rétrograde des derniers quinquennats.

Monsieur le président de la République, Mesdames, Messieurs les parlementaires,
Vous avez l’honneur et la charge de disputer notre pays aux crises financière, économique et morale qui alimentent chômage, xénophobies et défiance du politique. Nous avons besoin pour cela de justice et de pragmatisme, d’éthique et de démocratie, de décisions et de détermination. _ Le changement et la justice ne sont pas des concessions accordées par les forces politiques et économiques qui s’y opposent. La justice, la démocratie et le progrès social ont toujours dû être conquis de haute lutte. Cette vérité est plus que jamais d’actualité.

Monsieur le président de la République, Mesdames, Messieurs les parlementaires,

Nous, militants de la Ligue des droits de l’Homme réunis en congrès, vous demandons instamment de manifester l’éthique politique, le courage civique et la responsabilité nécessaires pour combattre la crise et promouvoir les valeurs proclamées de la République que sont l’égalité, la liberté et la fraternité.

Nous, militants de la Ligue des droits de l’Homme, répondons toujours présents à l’appel de ces valeurs, et nous nous engageons pour les réformes qu’elles appellent. Nous continuerons à le faire :
- jusqu’à ce que le droit de vote et d’éligibilité de tous les résidents étrangers s’impose car il répond à un impérieux besoin d’élargissement de la démocratie ;
- jusqu’à ce que les rapports entre la police et la population, et particulièrement la jeunesse, soient profondément réformés, car cela répond à un profond besoin de sécurité et de sérénité ;
- jusqu’à ce que la politique pénale soit rééquilibrée, afin que le tout-carcéral laisse la place à une justice digne et réellement efficace,
- jusqu’à ce que les étrangers soient traités dans le respect des droits de l’Homme et des conventions internationales, qu’il s’agisse de nos concitoyens européens que sont les Roms ou de ceux qui vivent parmi nous ou y recherchent un droit effectif à la protection ;
- jusqu’à ce que les politiques économiques poursuivent le progrès social plutôt que l’enrichissement inégal.

Monsieur le président de la République, Mesdames, Messieurs les parlementaires,
Vous avez, là où vous êtes, là où le peuple vous a placés, d’immenses responsabilités. Il vous revient de ne pas les décevoir, et il nous revient de vous le rappeler.

Croyez en notre détermination, à la hauteur de ce que mérite l’avenir de la République.

Repost 0
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 18:11
 
 1mai_4.jpg
 
 
La République est en souffrance et les citoyennes et les citoyens, celles et ceux qui le sont déjà par la loi et celles et ceux qui aspirent à le devenir par la résidence le vivent sous les deux acceptions, souffrance de résultat, souffrance d’attente.
 
Face à une situation économique qui va se dégradant et à des choix d’austérité qui vont aggraver les inégalités et les difficultés, dans un contexte politique profondément marqué par les affaires et la suspicion à l’égard de la représentation politique, et alors que le gouvernement ne cesse, de reniement en atermoiements, de renvoyer le changement à plus tard, le 1er Mai 2013 revêt une dimension toute particulière.
 
La Ligue des droits de l’Homme, préoccupée de la montée des provocations verbales et physiques qui se développent dans le pays à l’initiative des droites rassemblées autour des mêmes haines, considère que les forces démocratiques et sociales se doivent d’affirmer la pérennité de la République, de la démocratie et du progrès social. Elle appelle à développer les mobilisations, rassemblements et manifestations, dont les citoyens ont grand besoin.
 
La LDH invite ses sections, ses militantes et ses militants à être parties prenantes de tous les événements qui, ce jour, dans des modalités et avec certains partenaires ou d’autres, porteront le combat pour les droits, la démocratie et la solidarité.
 
Communiqué national de la LDH
 
Paris, le 24 avril 2013 (cliquez ici)
 
Repost 0
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 07:34

UGTT.jpg 

 

La Ligue des Droits de l'Homme et du citoyen (LDH) de la Somme participera, avec une vingtaine d'autres organisations dont Attac 80, la CGT 80 ou le Mouvement de la Paix, au Forum Social Amiens Picardie, premier acte local en vue du Forum Social Mondial qui se tiendra à Tunis fin mars 2013 (du 26 au 30).

 

Le rendez-vous est donné samedi 26 janvier à l'Auberge de jeunesse du Square Friant des 4 Chênes (ancienne caserne rue du Général Foy) à Amiens, dès 10h00 pour une journée de rendez-vous citoyens, en présence d’une délégation de l’Union Générale des Travailleurs Tunisiens (UGTT) emmenée par Madame Habiba MIZOUNI, Secrétaire générale du syndicat des médecins hospitaliers universitaire et Monsieur Msalmi MOHAMED, Secrétaire général adjoint de l’UGTT :FSOCIAL-01-2013-copie-2.jpg

Repost 0
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 09:59

 

 

 

 

 LDH---29-9-12-Clermont-copie-1.jpg

 

 

La Ligue des Droits de l'Homme et du citoyen (LDH) organise une conférence-débat le samedi 29 septembre 2012 à l'Hôtel de Ville de Clermont-de-l'Oise (salle Fernel).

 

Le thème, en cette rentrée sociale dense, sera consacré à la l'indivisibilité des droits civils, politiques, économiques et sociaux.

 

Intitulée " Contre la société des inégaux ", la conférence, qui débutera à 14h30, sera animée par le Secrétaire Général de la LDH, Dominique GUIBERT.

 

Membre de la LDH ou non, Citoyen-ne-s engagés, curieux d'information économique, politique et sociale, désireux d'échanges et de participation, de témoignages, n'hésitez pas à venir. Cette initiative régionale, relayée par les 13 sections et 2 fédérations picardes de la LDH, est ouverte à toutes et à tous !


Repost 0
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 07:21

La-faim-qui-justifie-les-moyens_reference.jpg 

 

Communiqué de la Section LDH Roye-Santerre

 

La Ligue des Droits de l'Homme de Roye condamne le comportement dangereux et irresponsable de Mr Lefèvre, qui, dans un accès de violence incontrôlé, a entrepris ce matin de foncer à bord de son véhicule sur des citoyens venus soutenir pacifiquement Mr Levert dans sa grève de la faim.

 

Une personne a été sérieusement blessée et a dû être hospitalisée.

 

La LDH demande aux autorités de se saisir de ce dossier, afin que de tels comportements puissent être poursuivis et lourdement sanctionnés.

 

 

logo ldh-copie-1

Section LDH de Roye - Santerre

 

Repost 0