Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 15:53

logo-ldh-nouveau.jpgExtrême droite : construire des résistances au quotidien.

Rejoindre la LDH, c'est maintenant !

 

Si le résultat des élections des représentant-e-s français-e-s au Parlement européen n'est pas une surprise, la Ligue des droits de l'Homme ne peut que s'inquiéter de l'ampleur du vote d'extrême droite, que l'on mesure aux succès engrangés par les différentes formations xénophobes et/ou nationalistes dans différents pays européens.

Loin de rassembler les citoyen-ne-s d’Europe, l’Union européenne a généré lassitude et rejet. C'est ainsi que le poids considérable de l’abstention, scrutin après scrutin, s’installe au cœur de la vie politique et sociale de notre pays. Ce désengagement, fruit de désillusions, d’atermoiements et de promesses non tenues, se double de désespoir et crée une situation de grande fragilité démocratique.

 

Le fait qu’en France un votant sur quatre a choisi d’appuyer une thématique de repli national, opposée à toute construction européenne, ouvre un large champ à la multiplication de déclarations « antisystèmes », aussi démagogiques que toxiques, mais qui vont se réclamer de la souveraineté du peuple pour intervenir de façon provocatrice sur le terrain même de la préférence nationale, puisque tel est le but.

Faire face à cette résistible montée des idées d’extrême droite suppose des changements forts, lisibles et concrets. Il y a urgence. De ce point de vue, le double message envoyé par le Premier ministre puis par le président de la République au lendemain de l’élection consistant à affirmer, d’une part, que tout dépend de l’Europe, d’autre part, que l’on ne saurait adapter sa politique aux circonstances, n’est porteur ni d’espoir ni de perspectives.

La Ligue des droits de l’Homme appelle les Françaises et les Français, toutes celles et tous ceux qui résident, vivent et travaillent en France à s’opposer de façon résolue aux idées de repli national et de rejet de l’étranger. Elle appelle à combattre l’illusion dangereuse selon laquelle le fait de réduire le champ de l’égalité, de rejeter celui de la fraternité, de limiter celui de la liberté pourrait constituer en soi une solution aux défis posés au pays par la mondialisation financière.

La LDH partage la légitime émotion manifestée, en France et plus largement en Europe, par celles et ceux qui ne peuvent se résoudre à considérer qu'un bon résultat électoral signifie une victoire des idées de l'extrême droite. La LDH  entend poursuivre, inlassablement, le combat qu’elle mène de longue date pour toutes les libertés, contre les inégalités, contre les discriminations de toute nature. A cet égard, elle salue les mobilisations de la jeunesse et se félicite des coopérations civiques et militantes qui sont engagées au sein du mouvement associatif et du mouvement syndical, notamment dans le cadre de l’appel  « Toutes et tous pour un avenir solidaire ». 

La Ligue des droits de l'Homme en appelle au sursaut et à une résistance de longue haleine, qui implique qu'elle soit organisée. Rejoindre la LDH, c'est maintenant !

 Pour + d’infos afin de nous rejoindre : cliquez ici

Repost 0
6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 16:40

 

 

 

commemoration.jpg

 

Commémoration de l’abolition de l’esclavage à VILLERS-COTTERÊTS LOGO-LDH.jpg

Communiqué LDH PICARDIE

Le 5 mai 2014

Commémoration de l’abolition de l’esclavage
10 mai 2014 à 11 H

à VILLERS-COTTERÊTS

41 avenue du général Mangin
devant la plaque en mémoire du général Dumas


 

Le nouveau maire de Villers-Cotterêts, M. Briffaut, perçoit la commémoration de l'esclavage comme une auto-culpabilisation permanente à des fins de récupérations politiques.  A ce titre, la municipalité n'organisera pas de commémoration le 10 mai alors que depuis 2007, le préfet de l'AISNE et le conseil municipal célébraient la journée de l'esclavage et son abolition dans cette ville où est enterré le général Dumas, né esclave à Saint-Domingue, et père d'Alexandre Dumas. 


 

La Ligue des Droits de l'Homme de Picardie condamne la décision du maire de Villers-Cotterêts qui par cette position, s'attaque au devoir de mémoire.


 

Les propos de ce maire FN sont dangereux. Les citoyens et citoyennes de notre pays sont conscients que l'esclavage est un crime contre l'Humanité. La commémoration de son abolition rend hommage aux idéaux républicains : liberté, égalité et fraternité.


 

A l'inverse, derrière les accusations de "culpabilisation de la République", M. Briffaut s'inscrit dans les discours négationnistes propagés par l'extrême droite.


 

La ligue des droits de l'Homme de Picardie sera présente à la commémoration de l'abolition de l'esclavage le 10 mai à Villers-Cotterêts. Elle appelle à une forte mobilisation pour une participation citoyenne à cet événement.

 


 

 

Source : cliquez ici

Repost 0
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 07:35

 

 

ldh-62.jpg

 

Communiqué commun LDH, Licra, Mrap et SOS Racisme


Entre les deux tours des municipales, Marine Le Pen déclarait, dans un entretien au journal Le Monde, « les associations doivent être mises au pied du mur, en leur disant qu’elles ne doivent pas intervenir dans le débat politique ». Dans la foulée de son élection comme maire d’Hénin-Beaumont, Steeve Briois est passé à l’acte en expulsant la section de la LDH de la ville du local qu’elle occupait précédemment, tout comme d’ailleurs le Secours populaire.


 

Le tout nouveau maire a justifié de son geste en arguant qu’il n’avait aucune raison de ménager une association qui avait combattu et combattait ses idées. L’incident illustre la conception qu’a le Front national de la confrontation d’idées : celles qui lui sont favorables sont bienvenues, les autres sont « mises au pied du mur », voire hors les murs…


 

Convaincus que la défense des libertés et de la démocratie est indivisible des valeurs que nous défendons ensemble et des combats communs contre le racisme, l’antisémitisme, l’homophobie et toutes les discriminations, nous en appelons à la vigilance et à la mobilisation de toutes et tous.


 

Nous invitons les citoyennes et les citoyens, à Hénin-Beaumont comme partout ailleurs, à ne pas se laisser impressionner, à dénoncer et condamner les mesures de haine et d’exclusion, à placer sous leur protection commune les droits et libertés qui sont le cœur battant de la démocratie.


 

Paris, le 8 avril 2014

Source cible : cliquez ici       

 

Repost 0
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 20:07

Le_fn_des_champs_et_des_villes_m.jpg

 

 

 

La région Picardie a obtenu, dimanche dernier, son premier Maire FN à Villers-Cotterêts (Aisne).

La Ligue des Droits de l’Homme et du citoyen Picardie (LDH Picardie) vous invite nombreuses et nombreux pour la rencontre-débat autour du livre :

« Le Front National des villes & le Front National des champs »

en présence de son auteur, Octave NITKOWSKI.

Un verre de l’amitié clôturera les échanges de chacune des deux réunions proposées

 

·         Samedi 05 avril 2014 à Beauvais (60) de 14h00 à 16h30 (Hôtel de Ville, salles 5 & 6 – rue Desgroux)

·         Samedi 05 avril 2014 à Roye (80) de 19h00 à 20h30 (Salle du foyer alsacien, 11 rue Saint-Florent)

Les Fédérations LDH de l’Aisne, l’Oise et la Somme vous incitent à venir en nombre à l’un de ces rendez-vous samedi prochain.

Avec le soutien du Conseil régional de Picardie.

Repost 0
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 22:45

 

 

 

Capture-decran-2013-10-18-a-10.jpg

 

Octobre 2013 :

scandaleux photomontage réalisé par A.-S. Leclere, candidate FN à la mairie de Rethel (08) sur sa page Facebook,

comparant Christiane Taubira à un singe. Seule la façade a changé : le FN reste d'extrême droite !

 

 

Communiqué LDH, Licra, Mrap et SOS Racisme

 

Les associations antiracistes lancent une campagne-éclair contre l’extrême droite Une tête de liste FN compare une ministre à un singe, un candidat FN poste sur Facebook une photo de son tatouage nazi… Les prétendues « erreurs de casting » derrière lesquelles le Front national tente de se retrancher montrent qu’il est et demeure ce qu’il a toujours été : un parti d’extrême droite dont l’idéologie, héritée de ses fondateurs, s’enracine dans le nationalisme raciste.

A la veille des municipales, les quatre grandes associations antiracistes (LDH, Licra, Mrap et SOS Racisme) lancent une campagne-éclair de rediabolisation du FN, sur les réseaux sociaux, dans un but de sensibilisation et d’alerte du grand public sur les dangers de ce parti d’extrême droite.

La campagne prend la forme d’une série de fiches relevant les nombreux dérapages racistes et antisémites des candidats FN aux municipales s’étant produits ces derniers mois.

 

Cliquer ici pour télécharger les visuels

La vidéo de la campagne

LDH (article source ici)

Paris, le 21 mars 2014

 

Repost 0
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 07:13

 

  Auschwitz-Birkenau.jpg

 

 

Le Courrier Picard a relaté la tenue d’une manifestation néo-nazie dans la salle des fêtes de la commune de Franvillers, commune du Canton de Corbie, ce samedi 15 octobre.

 

« La bête immonde » de Berthold Brecht n’est pas morte. Elle détériore les stèles dans les cimetières, se rassemble lors de manifestations dans nos villages, pollue les murs de Picardie d’affiches et de graffitis rappelant la propagande du gouvernement fasciste pendant la dernière guerre mondiale.

 

La Ligue des Droits de l’Homme et du citoyen (LDH) avait déjà condamné à de maintes reprises (voir http://ldh-somme.over-blog.com/) les saccages dans les cimetières, dessins de croix gammées ou encore les collages d’affiches venimeuses placardées sur les panneaux électoraux lors de la campagne des cantonales en mars 2011. Elle s’élève aujourd’hui avec force contre ces rassemblements qui n’ont d’autres buts que celui de mettre à mal la République. L’extrême droite est toujours à l’œuvre, notre vigilance et notre combat ne doivent pas cesser. 

 

Pour arriver à leurs fins, tous les moyens sont utilisés. Ce sont bien souvent les maires des villages qui en font les frais. La réservation par un prête-nom d’une salle des fêtes peut cacher en réalité la rencontre de groupuscules d’exaltés où l’idéal nazi est glorifié, où des chants fascistes sont entonnés à la gloire d’Hitler.

 

Les camps de concentration ne sont pour eux qu’ « un point de détail » comme l’a dit leur maître à « penser » Jean-Marie Le Pen. Ils utilisent tous les nouveaux moyens de communication pour amener des gens, particulièrement des jeunes trop souvent désœuvrés, sur les chemins de la violence et de la haine.

 

En reprenant à son compte depuis cinq ans certains thèmes du Front National, et en développant la xénophobie d’Etat, le gouvernement porte sa part de responsabilité.

 

La Fédération de  la Ligue des Droits de l’Homme de la Somme condamne avec force la tenue de telles manifestations et renouvelle en cette occasion son soutien à tous ceux qui ont souffert de la barbarie nazie.

 

 

  

 

 

LDH Fédération de la Somme, rue du Chevalier La Barre 80100 Abbeville

 

Repost 0