Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 22:57

 

 80.gif


La  Fédération départementale de la Ligue des Droits de l’Homme et du citoyen  (LDH) de la Somme s’est réunie le 13 décembre 2014 en Assemblée Générale, à Abbeville. Les sections d’Abbeville, Amiens, Le Crotoy/Rue et Roye étaient représentées.

 

Après exposé des bilans moral, d’activités et financier de l’année écoulée (adoptés), elle a travaillé aux actions à poursuivre et/ou initier en 2015 (aide aux sans-papiers, groupe de travail "Environnement", les fusillés "pour l'exemple", lutte contre l’extrême droite, droits sociaux, DUDH, Ecrits pour la Fraternité - avec l'Inspéction Académique -, libertés individuelles, défense de la Laïcité… - liste non exhaustive -).

 

Elle a ensuite procédé à l’élection de son Bureau pour l’année 2015, élu à l’unanimité :

 

 


Bureau 2015 de la Fédération LDH de la Somme

 

 

Présidente : Martine COCQUET (Abbeville)

 

Vice-présidents : Sandra BORDJI (Le Crotoy/Rue) et Marcel DEKERVEL (Amiens)

 

Secrétaire : Edith AVOUME (Amiens)

 

Secrétaire-adjoint : Yves LE DIASCORN (Abbeville)



Trésorier : Hervé FARCY (Abbeville)

 

Trésorier-adjoint : Philippe LEBRUN (Le Crotoy/Rue)

 

Membres : Vincent BAWEDIN (Amiens), Bertille DEKERVEL (Amiens),

 

Olivier SPINELLI (Roye) et Jean-Luc VILLET (Roye)

 


  Fédération LDH Somme, rue du Chevalier de La Barre 80100 Abbeville  -  Courriel : ldh-somme@hotmail.fr


Repost 0
16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 18:29

 

 

affiche-ddf.jpg

 

La Fédération de la Somme de la LDH est heureuse de vous convier à la Conférence publique qui se tiendra samedi 22 novembre à Roye (80) de 14h00 à 16h00 (centre Rachel Misery, 7 boulevard du Général Leclerc).

 

Elle sera animée par Nadja DJERRAH, membre du Bureau National de la LDH

 

Un verre de l'amitié cloturera les échanges suivant la conférence.

Repost 0
Published by LDH 80 - dans Féminisme
commenter cet article
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 23:13

 

ldh-01-11.jpg

M. Gratton, Secrétaire de la section LDH Amiens, et V. Bawedin,

Vice-président de la fédération LDH Somme (Cliché J-M. Faucillon*)

  

AMIENS -  La LDH était présente aujourd’hui, parmi environ 300 personnes, au rassemblement en hommage à Rémi Fraisse.

Jeune naturaliste de terrain donnant de son temps libre et offrant ses compétences pour le recensement du patrimoine végétal, ce botaniste participait de la sorte à l’intérêt général, à savoir le porté à connaissance d’un patrimoine commun.

C’est tout naturellement que Picardie Nature, membre de France Nature Environnement (FNE), homologue locale de l’association de Midi-Pyrénées où était impliqué Rémi, a organisé, en partenariat avec la CGT pour l’intendance, cette belle journée d’hommage à Amiens.

Simples citoyens, militants syndicaux, politiques (PG, EELV, Ensemble !...) et associatifs étaient, dans une ambiance à la fois grave et déterminée, réunis pour ne pas oublier. L’intérêt général doit primer ! Ce gouvernement devra finir par l’entendre.

*Pour une idée de l’ambiance de ce rassemblement, nous vous invitons à voir le diaporama des superbes clichés pris par Jean-Marie Faucillon : cliquez ici !

Repost 0
Published by LDH 80 - dans hommage
commenter cet article
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 19:09

 

 

A l'heure où nous retranscrivons ce communiqué de la LDH nationale (ci-dessous), nous apprenons la tenue d'un rassemblement pacifique et citoyen pour un hommage à Rémi FRAISSE, militant de 21 ans décédé le 26 octobre sur la ZAD du Testet. Nous souhaitons partager ici l'appel pour cette initiative de la CGT Fnac Amiens & de l'UL CGT Amiens ville, qui se déroulera samedi 1er novembre à 14h, place Gambetta à Amiens.

 


renoncule-a-feuille-ophioglosse.jpg

 

Communiqué LDH

 

Rémi Fraisse est mort dans la nuit du 25 octobre 2014 lors de la manifestation qui s’opposait à la construction d’un barrage de retenue à Sivens, dans le Tarn. Militant écologiste, membre de France nature environnement, il faisait partie des nombreux acteurs, en particulier locaux, qui voulaient faire connaître un point de vue, pourtant largement partagé, de contestation d’un projet dont l’utilité méritait d’être interrogée.

Cette mort n’est pas acceptable. La Ligue des droits de l’Homme présente à sa famille et à ses proches toutes ses condoléances.

 

La LDH prend acte de l’ouverture prochaine d’une information judiciaire, seule mesure de nature à permettre d’établir la vérité des faits.

 

Cependant, quelles que soient les responsabilités individuelles qui se révéleront, la mort d’un manifestant atteste d’un mauvais usage, voire d’un usage excessif des forces de l’ordre.

 

La Ligue des droits de l’Homme constate que de Continental à Notre-Dame-des-Landes, de la ferme des « Mille vaches » à Sivens, la contestation est criminalisée et réprimée. Cette politique place l’ensemble de la société sous tension alors même qu’elle aurait besoin de raison, et elle substitue l’autoritarisme au débat et à l’imagination dont nous avons besoin collectivement pour relever les défis posés au vieil ordre productif et de distribution. La société française doit apprendre à débattre avec calme du bien-fondé de ses aéroports, de ses barrages et de son industrie agroalimentaire. Le gouvernement doit apprendre à compter avec les refus populaires et à en valoriser l’apport dans des processus de confrontation démocratiques, accepter, enfin, de considérer que l’avenir n’est pas de son seul ressort.

 

A défaut, on peut prévoir d’autres tensions, d’autres durcissements, d’autres drames, provoqués de fait par des acteurs très éloignés de l’intérêt général. La Ligue des droits de l’Homme entend rester vigilante quant au respect des libertés et droits fondamentaux des citoyens par les pouvoirs publics, dans ce contexte comme dans d’autres.

 


 

Paris, le 28 octobre 2014

Source : site national de la LDH (cliquez ici)

 

Repost 0
Published by LDH 80 - dans hommage
commenter cet article
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 13:36

 LOGO-LDH

 

 

 

 

Communiqué de la LDH Somme

 

TOUTES ET TOUS A AMIENS LE 28 OCTOBRE !

 

 

Le 28 octobre, 9 militants de la Confédération Paysanne, syndicat pour une agriculture paysanne et la défense de ses travailleurs, sont convoqués devant le Tribunal d’Amiens. Ils comparaissent devant les juges pour avoir manifesté leur opposition au projet industriel de la « ferme » des 1000 vaches, à Drucat, près d’Abbeville. Pierre TARTAKOWSKY, Président national de la LDH, sera présent aux côtés des syndicalistes et interviendra publiquement en début d'après-midi.

 

La Fédération LDH de la SOMME, qui tiendra un stand toute la journée devant le palais de justice, apporte son entier soutien à ces lanceurs d’alerte qui dénoncent un projet d’agro-business à méthanisation. La Fédération LDH de la SOMME déplore et s’indigne contre la criminalisation du mouvement syndicaliste dès lors qu’il lutte contre des projets qui ne servent pas l’intérêt général. La façon dont ont été traités ces militants (arrestation musclée en gare d’Amiens du porte-parole de la Conf') en dit long sur le deux poids deux mesures en matière de traitement de manifestants de syndicats agricoles...

 

La Fédération LDH de la SOMME tient à mettre en exergue deux articles officiels qui auront, en cette journée du 28 octobre 2014 à Amiens, une résonance particulière :

 

L’article 12 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 stipule que « La garantie des droits de l’Homme et du citoyen nécessite une force publique ; cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux à qui elle est confiée » ;

 

L’article 1er de la Charte de l’environnement de 2004 stipule que « Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé ».

 

La LDH de la SOMME appelle donc tous les citoyens du département, et au-delà, à participer à la journée de soutien aux syndicalistes de La Conf’, qui sera agrémentée d’animations (voir le programme de cette journée ici) :

 

Rendez-vous le mardi 28 octobre 2014 à Amiens, face au palais de justice (rue Robert de Luzarches) dès 08h30 et jusqu’à 18h00.

 

 

 

Le Comité départemental de la LDH Somme : 

 

Section d’Abbeville / Section d’Amiens / Section de Le Crotoy-Rue /

 

Section de Roisel-Péronne / Section de Roye Santerre

 

 

 

Repost 0
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 18:24

 

400px-Jean-Julien_Marius_Chapelant_-281891-1914-29.jpg

 

La LDH de la Somme sera présente, ce samedi 11 octobre 2014, à l’hommage qui sera rendu au sous-lieutenant Jean-Julien Marius Chapelant, fusillé pour l'exemple en 1914.

 

 

Dans le cadre de la commémoration du centenaire 14/18

le 11 octobre à 14 h 30 au lieu dit  le Bois des Loges à Beuvraignes

 

UN HOMMAGE SERA RENDU

au sous-lieutenant Jean-Julien Marius Chapelant

fusillé pour l'exemple en 1914

 

Inauguration d'une stèle près du lieu de son exécution ;

Prises de parole de Michel Monard,  maire de Beuvraignes, d’un représentant de la sous-préfecture, de Christian Manable, sénateur et président du Conseil général de la Somme ainsi que d’Olivier Spinelli, membre du bureau de la section LDH Roye-Santerre.

 

L’exposition “QUE MAUDITE SOIT LA GUERRE” sera également visible sur place et l’association “Le Sapeur Picard” présentera des uniformes sur mannequins du début du conflit.

 

Repost 0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 18:33

 

La Fédération départementale de la Somme de la Ligue des Droits de l'Homme et du citoyen (LDH 80) vous appelle à venir nombreuses et nombreux pour soutenir les lanceurs d'alerte, le 28 octobre prochain devant le palais de justice d'Amiens.

 

La journée entière sera consacrée au soutien des militants de la Confédération Paysanne qui se sont opposés au projet de "ferme" des 1 000 vaches.

 

La LDH 80 tiendra un stand sur la place devant le palais de justiceCommunique_LDH__soutien_a_la_Conf_le_2810_a_AMIENS.jpg

Repost 0
10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 19:23

 

 

LDH-Picardie-13-09-2014.jpg

 

Après-demain soir (vendredi 12), dans le 19/20 sur FR 3 aux informations nationales, interview de Jean-Claude FLAMENT, Historien et membre de la LDH, sur le thème « Les faces cachées de la Première Guerre Mondiale » qui fera l’objet d'une Conférence publique le lendemain, samedi 13 septembre 2014.

Réalisée dans le cadre de la commémoration du centenaire de la Guerre 14-18, celle-ci aura lieu à Villers-Cotterêts (Aisne), salle Georges Bourdon (place Aristide Briand) de 14h00 à 16h00.

La LDH Picardie, à l’initiative de ce rendez-vous, vous invite à venir nombreuses et nombreux. Un verre de l’amitié clôturera la séance.

Repost 0
Published by LDH 80 - dans Vie de la LDH
commenter cet article
26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 22:26

logo-fb.png

 

Oui, ça y est ! Il est tombé pas plus tard qu’hier ! Quoi ? Le nouveau gou(ver)nement ? Nononon ! Bien plus important que cela ! Le thème de la prochaine édition des "Ecrits pour la Fraternité" de la Ligue des Droits de l’Homme et du citoyen (LDH), association plus que centenaire qui fait partie des meubles de la République (elle...) Une, Indivisible, Laïque & Sociale !

 

Ce sera…  « « Je suis, tu es, nous serons… »

Thème du concours « Ecrits pour la fraternité » 2014-2015

C’est peu dire que la formulation du thème du concours 2014-2015 a suscité de multiples tergiversations. Au départ, « Que serais-je sans toi ? » avait été retenu. Mais certaines voix ont trouvé que la citation de Louis Aragon donnait au sujet un tour un peu trop… amoureux ! Exit, donc… Un peu plus tard, «Je suis parce que tu es » sembla recueillir l’assentiment général mais le manque de référence au « nous » et à toute forme de construction collective posa problème. Exit, encore… Finalement, l’accord s’est fait sur « Je suis, tu es, nous serons ».

En faisant le choix d’une telle formulation souhaitons-nous insidieusement vérifier que la conjugaison de l’auxiliaire être est maîtrisée par toutes et tous ? Evidemment non, et aujourd’hui comme hier, ce concours ne saurait participer d’une quelconque vérification de compétences. Heureusement d’ailleurs.

Ce sur quoi nous souhaitons amener les jeunes à réfléchir, à écrire, à créer, pourrait se résumer en trois mots : identités, altérité et complémentarité. D’une certaine façon, ce sont bien ces trois termes qui ont accompagné notre cheminement jusqu’au choix final.

« Identités », parce que je suis à la fois un enfant, un habitant de telle ou telle ville, avec telle ou telle origine géographique… et puisque j’existe avec toutes ces caractéristiques, je souhaite que toutes soient reconnues et respectées.

« Altérité », parce que je sais que tu es, à bien des égards, différent de moi.
Tu as une histoire et un parcours différents, une autre couleur de peau, une orientation sexuelle différente… Mais tout cela ne t’empêche pas de me ressembler, d’être mon égal et mon alter ego.

« Complémentarité », parce qu’à partir de ce que je suis et de ce que tu es, nous pouvons grandir et construire ensemble. Sans cette reconnaissance mutuelle, nous ne serions que des êtres amputés, repliés sur nous-mêmes, fermés à toute évolution, à toute construction collective.

 

Cette invitation à penser l’altérité et la complémentarité, par-delà les différences, ne va pas de soi dans notre société. On l’a vu récemment avec le scandale qu’a provoqué la volonté pourtant modeste de parler de genre à l’école. Elle heurte tous ceux que titillent plus ou moins ouvertement le racisme, l’intolérance et le rejet de l’autre.

C’est pourtant l’invitation que nous vous lançons pour le prochain concours et nous sommes certains que, cette année encore, la qualité des productions sera au rendez-vous. Bon courage à toutes et tous !

Françoise Dumont

Membre du Comité central de la LDH, présidente du jury »

Source cible : cliquez là !

Repost 0
1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 19:00

 

8470manif gaza croi 1024 x 768

 

 

Deux rassemblements demain dans la SOMME, auxquels la Fédération Départementale de la LDH appelle à participer : celui d’AMIENS (voir article précédent sur ce site) mais également celui prévu à ABBEVILLE par le Collectif abbevillois qui compte 6 organisations :

 

 

COLLECTIF ABBEVILLOIS

CGT, FSU, SOLIDAIRES, LDH, PCF, PG

Arrêtons le massacre du peuple palestinien !

L’horreur continue !

A ce jour, plus de 1000 morts palestiniens, civils dans l'écrasante  majorité, des quartiers entiers de Gaza réduits en poussière, d'où l'on sort des corps écrasés ou déchiquetés, des hôpitaux et autres infrastructures civiles vitales détruits par la machine de guerre israélienne, sans que cela ne fasse réagir les soit disant grands de ce monde.

 

Quelle honte !

Les gou­ver­ne­ments occi­dentaux doivent cesser d’être inaudibles. Le pré­sident François Hol­lande et son gou­ver­nement doivent rompre avec cet alignement inconditionnel sur l’Etat israélien et sa politique meurtrière de colonisation.

 

L’Union euro­péenne dis­po­se d’un moyen simple : la sus­pension de l’accord d’association avec Israël qui donne des avan­tages éco­no­miques à ce pays. Une condition essentielle de cet accord est le respect des droits humains, ce qui n’est pas le cas avec la colonisation et l’existence du mur, qui sont illégaux selon le droit inter­na­tional.

 

En tant qu'organisation démocratique, le collectif Abbevillois dénonce cette pas­sivité cou­pable de nos gou­ver­nants, et exige des actions concrètes de la France auprès du pouvoir israélien et du Conseil de sécurité de l’ONU.

 

Nous appelons à un rassemblement du 02 août, à 15 h au kiosque de l'Hôtel de Ville à ABBEVILLE, et vous demandons de contribuer au succès de cette manifestation :

 

·        Pour l’arrêt immédiat de l’offensive terrestre et des bom­bar­de­ments meurtriers sur Gaza.

 

·        Pour l’arrêt de l’agression israé­lienne en Cis­jor­danie et à Jéru­salem.

 

·        Pour la levée du blocus, illégal et cri­minel, de Gaza.

 

·        Pour des sanc­tions immé­diates contre Israël jusqu’à ce que cet État respecte le droit inter­na­tional.

 

·        Pour le soutien au gou­ver­nement palestinien d’entente nationale et à l’ensemble des forces de résistance du peuple palestinien.

 

 

Collectif ABBEVILLOIS

 

Repost 0
Published by LDH 80 - dans International
commenter cet article