Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 07:05

 

ACTUALISE  LE  18  MAI  2010

 

 

09_04_10-20gens-20du-20voyage.jpg

 

 

 

Bilan de la réunion de la Commission Consultative départementale

Des Gens du Voyage pour le département de la Somme

A la Préfecture d’Amiens

Mardi 23 mars 2010

 

 

Situation au printemps 2010

 

La réunion du 23 mars  a permis de faire le point sur la situation des terrains des gens du voyage dans le département de la Somme, de comparer cette situation à celles des autres départements de la Picardie. Elle a permis aussi de découvrir l’état des aires de grand passage sur tout le littoral nord de Calais jusqu’au Havre.

Une analyse de la situation existante sur les offres, les besoins, les modes de vie, la gestion des aires, les tarifs, a été présentée à l’ensemble de la commission.

Cette analyse de la situation s’est poursuivie par une étude comparative des coûts de l’eau et de d’électricité.

Enfin a été présenté le bilan actuel de la scolarisation et de l’accompagnement social, la gestion par les associations ou les municipalités, les conflits éventuels et les interventions de la gendarmerie…

 

L’examen général de la situation des gens du voyage dans le département de Somme servira de point départ à une réflexion étalée sur une période de 18 mois au-delà de laquelle sera institué le futur schéma. Plusieurs groupes thématiques ont été créés.

 

Conformément à sa participation depuis l’élaboration du premier schéma, la fédération de la Somme de la LDH  s’est engagée à participer à cette réflexion. J’ai demandé à Monsieur le Sous Préfet et au Vice Président du Conseil Général que Martine Cocquet, présidente de la Section d’Abbeville, puisse apporter son expérience aux prochains travaux, notamment en ce qui concerne la Commission éducation qui a été mise en place. Cette proposition a été acceptée avec satisfaction par les responsables de la Commission. La première réunion aura lieu le mercredi 19 mai 2010.

 

Situation des terrains dans le Nord de la France :

 

Le taux des réalisations des aires de moyen séjour est le suivant :

 

Aisne  80%  (212 places sur 262 prévues)

Oise    13%  (75 places sur 570 prévues)

Pas de Calais  51% (561 sur 1114 prévues)

Seine Maritime  21%  (88% sur 429 prévues)

Somme  84 % (297 % sur 352 prévues)

Remarque : L’ouverture de l’aire de Longueau dans notre département a subi des retards et ouvrira dans le courant de cette année. Il manquera encore 15 places à Amiens. Dans tout le département seule la ville de Doullens n’a pas rempli son contrat. Toutes les autres aires sont ouvertes, c'est-à-dire Boves, Amiens, Ham, Abbeville, Péronne, Corbie, Montdidier, Albert et à noter l’ouverture de Roye en début d’année.

 

En ce qui concerne les aires de grand passage, le bilan est le suivant :

 

Aisne   5 prévues, 1 réalisée

Oise    6 prévues, 2 réalisées

Pas de Calais  8 prévues, 5 réalisées

Seine Maritime  7 prévues, 1 réalisée

Somme  4 prévues, 4 réalisées.

Les modes de vie

 

La durée moyenne de séjour varie suivant les aires. Elle est en général de 3 mois à 9 mois.

En résumé disons que l’occupation de celles-ci est plus forte en hiver et au printemps.

Les motifs d’occupation sont d’ordre familial, économique ou religieux avant tout.

La sédentarisation concerne essentiellement les deux grandes villes de la Somme Abbeville et Amiens. Ce qui pose des problèmes aux voyageurs.

Concernant la gestion des aires, 3 terrains sont en gestion publique municipale, 6 terrains en gestion associative, 4 terrains en gestion privée. Les tarifs varient de 2 euros à 4 euros pour la première caravane, de 1 euro à 2 euros pour la seconde. Les prix de l’eau et de l’électricité varient également suivant la commune. Il faut rappeler que le prix de l’eau est très différent pour tous les citoyens dans le département de la Somme. Une seule commune propose le tout compris au prix de 10 euros.

 

Le nombre d’enfants scolarisés reste faible d’une façon générale sauf à Amiens : 50 enfants pour les voyageurs et 25 pour les sédentaires.

En ce qui concerne l’année 2008/2009, l’Inspection Académique communique les chiffres suivants :

36 écoles fréquentées pour 132 élèves

12 élèves sont bénéficiaires d’une aide personnalisée

18 élèves ont l’aide d’un maître surnuméraire

7 sont pris en charge RASED

La moyenne est de 50 jours de fréquentation par enfant.

A noter deux foyers de familles sédentaires à Amiens et à Ailly le Haut-Clocher.

 

Une analyse de la situation sociale existante concernant l’accompagnement social et les gestionnaires a été faite. Elle devra être affinée durant les mois qui viennent.

 

Les grandes tendances (DDE)

 

Une offre d’accueil trop récente (2008 et 2009) ne permet pas encore de tirer des conclusions définitives sur la situation

 

Les occupations illicites sont désormais principalement dans l’ouest du département (Absence de district de plus de 5000 habitants, donc absence d’aires)

 

Peu  d’offres en matière de sédentarisation

 

Un accompagnement social insuffisant

 

Pour 6 communes sur 10 les principaux partenaires sont la police et la gendarmerie

 

4 communes seulement et 2 gestionnaires travaillent avec l’Éducation Nationale et le CASNAV.

 

Je tiens toute documentation plus spécifique à votre disposition.

  

Résumé du 17 mai 2010

Jean-Marie LAOUT

 

 

 

 

 


Feu-vert-pour-l-aire-d-accueil_reference.jpg

Situation de l’implantation des aires

Des Gens du Voyage

Dans le département de la Somme

En Janvier 2010

 

Une nouvelle réunion de la Commission Consultative des Gens du Voyage (CCGV) du département de la Somme a eu lieu le 25 novembre 2009 à la Préfecture d’Amiens.

La LDH-Somme était représentée à cette réunion par Jean-Marie LAOUT qui fait ici un poit sur la situation :

 

Bilan Global du schéma 2003

 

Créé en 2003, le schéma départemental arrive à expiration au bout de six ans.

 

Le Représentant de la DDE a exposé la situation actuelle des aires dans le département de la Somme.

 

Concernant les aires de grand passage, le programme est réalisé à 100%

Soit 510 places sur 510 prévues.

 

Concernant les aires de moyen séjour le programme est réalisé à 84%

Soit 297 places sur 352 prévues. (En comptant l’aire de Longueau dont l’ouverture est retardée à cause des sanitaires et l’aire de Roye dont l’ouverture est prévue vers le 15 janvier 2010).

D’autre part certains travaux sont prévus en 2010 dans la première aire construite à Amiens, rue de Grâce (Ces travaux se feront en parallèle avec ceux de Longueau).

 

On peut donc dire que dans le schéma 2003, 35 places ne sont pas réalisées et 20 sont toujours à l’étude puisque l’on a décidé de transformer l’aire de Boves (banlieue d’Amiens), prévue "grand passage", en zone "tampon de régulation".

La réalisation de l’aire de Doullens handicape particulièrement le taux de réussite, l’affaire est en justice concernant l’implantation.

 

Perspectives

 

La révision du schéma GDV a été cosignée le 2 novembre par le Président du Conseil Général et le Préfet de la Somme.

 

De nouveaux engagements ont été pris pour les 18 mois à venir préparant les objectifs du futur schéma.

 

Prochains rendez-vous

 

Le Représentant du Préfet a mis l’accent sur la périodicité des rencontres pour 2010 et le regret d’un énorme manque de celles-ci par le passé. Plusieurs rendez-vous sont déjà prévus dans un contexte départemental et national pendant l’année à venir.

La prochaine réunion de la Commission est prévue en avril 2010.


Accentuation du dispositif social

 

Le désir de la LDH d’accentuer dans le futur schéma le dispositif social et éduco-social a très bien été repris par le représentant du Conseil Général et réaffirmé comme un but dans le futur schéma.

 

Éviter les recours en justice

 

Le représentant d’Amiens métropole a souhaité gérer, en cas de problèmes, les situations sans aller vers une procédure de justice. Cette allusion fait suite à l’arrivée dernièrement de GDV sur le parking de Mégacité, le terrain de Longueau n’étant pas encore ouvert.

 

Situation des aires en Picardie

 

Le Représentant du Préfet souhaite avoir une vision globale de la situation en Picardie ainsi que de celle du Nord-Pas de Calais, les gens du voyage « voyageant » !

D’après les informations, il semblerait que dans les deux autres départements de la région Picardie, la situation ne soit pas aussi avancée.

 

La sédentarisation des gens du voyage progresse

 

Le Représentant d’une association de gestion précise que l’on assiste à une fixation des gens qui se trouve bien installés en un lieu et que les prétextes sont multiples pour prolonger la durée de 9 mois maximum prévue initialement : situation économique, fourgons en panne, maladie etc… . Il faudrait donc réfléchir à un habitat adapté.

Le représentant d’Amiens Métropole affirme aller vers des structures de sédentaires autres que celles déjà aménagées. D’après lui, 35 ménages occupent de tels emplacements.

Les gestionnaires précisent encore que sur Amiens 50% des GDV restent et ne respectent pas les délais tandis que les 50% tournent.

En campagne, par contre, les gens du voyage continuent à se déplacer.

Sur Abbeville, il n’y a aucun mouvement. Le terrain Malicorne étant occupé depuis le début.

 

Les enjeux de la révision du shéma

 

Dans le cadre de la révision il y a lieu de voir la concordance entre les besoins et les propositions, d’analyser les besoins d’accueil des gens du voyage, d’associer les communes et l’ensemble des partenaires (GDV, collectivités locales, institutions, police, gendarmerie, associations…) dans un souci global de partage et d’aborder la question de l’accompagnement social et de l’insertion.

Nous avons dix-huit mois pour préparer la révision du schéma départemental.

Des groupes de travail seront mis en place et leur synthèse soumis à la Commission départementale qui se réunira plusieurs fois d’ici avril 2011. (Pour information, je me suis inscrit dans le groupe "Éducation")

Un calendrier programmant les réunions des groupes en 2010, présenté par le représentant de la DDE est acté. Je remercie vivement la DDE pour la transmission des documents présentés lors de la réunion de la Commission Consultative.

 

 

Jean-Marie LAOUT

 




Partager cet article

Repost 0
Published by LDH 80 - dans Gens du voyage
commenter cet article

commentaires

Flo 04/12/2015 15:57

Le nouveau Préfet des Yvelines envisage, sans aucune concertation, d’imposer une aire de grand passage des gens du voyage aux Essarts-le-Roi, sur un terrain agricole appartenant à l’État. Cette aire, proposée par le précédent Préfet en avril 2015, avait fait l’objet d’une forte mobilisation collective des élus et des citoyens qui avait conduit le Préfet à différer son choix. Plusieurs communes se mobilisent aujourd'hui contre ce projet. Signons cette pétition http://www.mesopinions.com/petition/social/implantation-aire-grand-passage-gens-voyage/17201 !

Eric 30/06/2010 00:45


Il est vraie que l'oise est en retard sur la construction des aires des gens du voyage. Je tiens à mettre en garde toute fois que la seul aire disponible (Jaux 75 places) est géré par une
entreprise privée de Marseille le cout de cette entreprise est énorme 400 000€/ans, et au regard des plaintes d'un certain nombre d'usager et du personnel il serait judicieux d'informé tous les
élus que cette entreprise rencontre des difficultés, interdiction des gens du voyage arbitraire, liste d'interdit et de dettes collective à réglé avant l'entrée, mise en danger du personnel,
travaille dissimulé.... Je tiens un dossier complet quand à moi sur cette entreprise sarl gdv/ areat