Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 18:06

 

Bilan du Congrès national de la LDH 2009

Le Creusot (30 mai au 1 juin 2009)

 

  Quelques ajouts et précisions dans cette dernière version du 5 juin à 06h00

 

 


Il n'est pas simple de faire un bilan exhaustif du Congrès, d’une part parce que ces 3 jours furent particulièrement denses et d’autre part, parce que le ressenti est parfois difficile à retranscrire. Il y a eu, en effet, des moments d'émotion, avec les hommages rendus à Jean-Jacques de Félice et à Robert Verdier, et des moments forts de joie et d'espoir aussi, parfois en chansons.


Il en ressort unanimement que ce fut un beau et grand Congrès, qui a vu se rassembler plus de 500 ligueurs. Le lieu, d’abord, n’était pas anodin.


Le Creusot est une ville ouvrière et l’accueil n’en était que plus généreux et authentique. C’est également une ville qui ne cache pas son soutien aux combats pour les droits de l’Homme (voir photos) et la LDH pouvait être fière d’y venir pour un long week-end. C’est enfin une cité bourguignonne, et inutile de le préciser, nous avons profité des mets que des ligueurs locaux ont su nous faire apprécier et partager… .

 



Le Creusot, une ville qui affiche son combat en faveur des droits de l’Homme et du citoyen

 

 


 

 

 

 

 

Le travail fut bien entendu au rendez-vous. La LDH de la Somme était représentée au Congrès par 3 sections sur 4 (Abbeville, Amiens, Le Crotoy/Rue).

Celles-ci ont été actives dans les travaux du Congrès puisque :


 

·         les sections d’Abbeville et Amiens ont proposé un changement de l’Article 13 des Statuts de la LDH concernant le mode de porté à connaissance interne de création de section(s) : notre proposition, approuvée par le Comité Central, a été votée par les congressistes à l’unanimité ;

 

 




Gilles Larivière attend les congressistes avec le Maire du Creusot, André Billardon (à gauche).


 


·        
la section d’Amiens siégeait au Bureau du Congrès (1 réunion le matin) et à la Commission des résolutions (2 réunions en soirée). Heureusement, les membres de ces instances n’ont pas pour autant été privés des agapes qui attendaient les congressistes le samedi et le dimanche soir, ce qui, avouons le, est un grand progrès ;




 

Vincent Bawedin et Malik Salemkour, à l’entrée du Congrès

 


 

·         de même, les sections d’Amiens et Le Crotoy/Rue ont présenté une résolution d’urgence intitulée « Face aux dérives de la xénophobie d’Etat, imposons le respect des droits » (voir article plus ancien sur cette page), dont le rapporteur à la tribune était  Jean-Michel Delabre (voir photo). Cette résolution d’urgence a été adoptée par le Congrès. Elle peut être lue sur le lien : http://www.ldh-france.org/IMG/pdf/Resolution_d_urgence_-_immigration.pdf .

 



De gauche à droite : Jean-Claude Vitran, Jean-Paul Hébert, Jean-Pierre Dubois (président de la LDH), Jean-Michel Delabre (présentant la résolution d'urgence "Face aux dérives de la xénophobie d'Etat, imposons le respect des droits", défendue par plusieurs sections dont celles d'Amiens et Le Crotoy / Rue) et Ghislaine Millet.

 



Deux autres résolutions ont été présentées :


-
         
Résolution d’urgence « Laïcité », dont le rapporteur était Alain Bondeelle (section de Beauvais). Elle figure en intégralité sur notre site et peut également être lue sur le site national au format PDF : http://www.ldh-france.org/IMG/pdf/Resolution_d_urgence_-_laicite.pdf

-          Résolution du 85ème Congrès « Société de surveillance, vie privée et liberté"
http://www.ldh-france.org/IMG/pdf/Resolution_Societe_de_surveillance_-_85eme_congres__def_.pdf

 


Toutes deux ont également été approuvées par le Congrès.


 

Le bilan d’activité du service juridique, présenté par Isabelle Denise, faisait état de deux initiatives de la LDH dans la Somme suite à :


-
         
des comportements antisémites de la part de policiers à Amiens (dossier toujours en cours d’instruction suivi par le service juridique de la LDH nationale et la section d'Amiens)

 

-          une agression à caractère racial à Péronne (l’auteur, suite à l'intervention de la section de Roisel/Péronne et du national, est condamné à 8 mois de prison avec sursis et 300 euros d’amende + 100 euros – frais de procédure – et 1 euro de dommages et intérêts auprès de la LDH).


Dans ces deux affaires, la LDH était représentée par Maître Francis Lec.

 


Enfin, l’élection du Comité Central (CC) a permis à une nouvelle ligueuse picarde d’être élue. Il s’agit de Bernadette Bourdat, de la section de Château-Thierry, qui, avec Alain Bondeelle, représentera la Picardie au CC.


Le CC a procédé, dès lundi, au renouvellement du Bureau National de la LDH qui voit un nouveau Secrétaire Général en la personne de Dominique Guibert (voir photo), succédant à Vincent Rebérioux. Notre Président Jean-Pierre Dubois a été brillamment réélu à la tête de la Ligue.

 

  


De gauche à droite : Saïd Bouziri (trésorier de la LDH), Pierre Tartakowsky (vice-président de la LDH), Safia Otokoré (Vice-présidente du Conseil Régional de Bourgogne), Malik Salemkour (vice-président de la LDH), Maryse Artiguelong (secrétaire générale adjointe) et Dominique Guibert (nouveau secrétaire général de la LDH, élu le 1 juin 2009).




Ces trois jours ont montré une belle implication de la Somme et de toutes ses sections dans les activités de la Ligue.


Ils ont permis de faire connaissance et/ou de retrouver des ligueurs biens connus, de partager un verre avec les autres ligueurs picards (Beauvais, Château-Thierry), d’échanger, de débattre et d’avancer. La bonne nouvelle est sans conteste le nombre d’adhérents à la LDH qui est en augmentation.

Un aspect plus négatif cependant : le constat qu’il reste des points sensibles, comme le positionnement de la Ligue sur la question Proche Orientale. C’est ainsi que Claude Katz, avocat et membre du CC de la LDH, a fait part devant le Congrès de sa désapprobation concernant la position de la LDH qu’il a décidé de quitter.


Puissent ces différences d’approche ne pas diviser les défenseurs des droits de l’Homme qui ont, malgré des parcours et sensibilités parfois différents,
certainement davantage de points qui les rapprochent que de désaccords qui les éloignent.


Il n’en demeure pas moins que ces 3 jours laisseront un grand et beau souvenir aux ligueurs qui ont eu la chance d’y participer.






 

Vincent Bawedin 

                                                                                                       


Pour + d'infos sur le Congrès : http://www.ldh-france.org/Le-85eme-congres-Le-Creusot-30-mai

Partager cet article

Repost 0

commentaires