Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 18:49

Priscila DOMINGOS, 19 ans, sans famille, ne doit pas être expulsée ni en Hollande (PAYS-BAS) ni en ANGOLA !

Ecrivez au Préfet de la Somme et/ou signez la pétition ci-dessous ou en allant sur le lien :  http://www.educationsansfrontieres.org/?article16500

 

Monsieur le Préfet de la Somme et de la Picardie


Nous sollicitons de votre haute autorité et de votre bienveillance de ne pas expulser Priscila DOMINGOS, adolescente de 18 ou 19 ans, vers la HOLLANDE, pays où, encore enfant, elle a été déposée par une compatriote après l’assassinat de ses parents en ANGOLA.


Non intégrée en HOLLANDE, Priscila DOMINGOS est venue en France en septembre 2007, pays dont, par la langue et la culture, elle se sentait plus proche. Immédiatement prise en charge par le Conseil Général de la Somme (en tant que mineure d’abord, dans le cadre de l’Aide Sociale à L’Enfance, puis, depuis le 1er novembre dernier, en tant que Jeune Majeure), scolarisée au Lycée professionnel Romain Rolland à Amiens, Priscila prépare un BEP de Secrétariat qu’elle doit passer au terme de la présente année scolaire.


Ses résultats, malgré la situation d’isolement personnel dans laquelle se trouve cette jeune, témoignent de sa volonté de se former professionnellement et de s’intégrer dans notre pays. Priscila a aujourd'hui un petit cercle d'amis et elle commence enfin à établir, avec les adultes (enseignants, éducateurs…) qui l'entourent et l’accompagnent, une relation de confiance qu'il serait cruel et dommageable de rompre.


Un retour forcé en HOLLANDE, puis sans doute en ANGOLA, serait en effet pour elle un énième déracinement et un traumatisme profond: comment une adolescente peut-elle se construire en se sentant continuellement rejetée, abandonnée…? En HOLLANDE, les vivres lui ont été coupés du jour au lendemain ce qui –  entre autres dommages – l’a contrainte à cesser sa scolarité qu’elle considère pourtant comme essentielle. Elle n'a plus aucune attache dans ce pays et il est pratiquement sûr d’ailleurs que, de retour aux PAYS-BAS, elle en serait rapidement expulsée vers l’ANGOLA où elle n’a plus de liens familiaux.

Priscila doit pouvoir rester en France pour poursuivre son insertion et son parcours de qualification professionnelle, car comment peut-on accepter la rupture de la scolarisation de Priscila, quand le Conseil d’Etat, dans un arrêt du 23 octobre 1987, stipule que le refus de scolariser un jeune qui n’est plus soumis à l’obligation scolaire, doit être motivé.

C’est pourquoi, nous vous demandons de bien vouloir reconsidérer la situation de Priscila avec humanité en ne l’expulsant pas.
Dans cet espoir, sûrs de votre attachement aux valeurs humanitaires, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de notre respectueuse considération.

 

NOM

Prénom

Profession-Ville

Signature

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 






Pétition à renvoyer, avant le 30 juin 2009  à : RESF c/o SUD-Education, BP 80713, 80007 Amiens cdx1 tel 06 31 91 08 07

 

Réseau Education Sans Frontières de la Somme, avec le soutien de la : LDH, SUD-Education, FCPE, Léo-Lagrange, Entraide protestante, FSU, CGT-Educ, SGEN-CFDT, UNSA-Education, Union départementale CGT, Union syndicale "Solidaires", UNEF, l'ASMA, l'Union pour la Dignité des Chômeurs, ATTAC, Confédération Paysanne, Ligue de l'Enseignement, Mouvement de la Paix, Théâtre « Charnière », Femmes Solidaires, Association « Vie Brisée », Association de lutte contre l’illettrisme « CARDAN », Espéranto 80, Femmes en Mouvement, Compagnie de théâtre " les BEN'ARTS", Artistes et Intermittents du Spectacle en Lutte en Picardie", les CEMEA, Fédération Syndicale Etudiante, journal « ch’Fakir », CIMADE, SUD-Santé-Sociaux, association « Faites de la Résistance », Association d’Ethno-psychanalise,, Nouvelle Afrique,

 

Partager cet article

Repost 0
Published by LDH 80 - dans Sans-papiers
commenter cet article

commentaires