Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 18:38



Abdelouahab KHATALI, 20 ans, doit pouvoir poursuivre sa formation qualifiante au Lycée professionnel de l’Acheuléen d’Amiens, en n’étant pas expulsé en TUNISIE


Ecrivez au Préfet de la Somme et/ou signez la pétition ci-dessous ou en allant sur le lien : 
  http://resf.info/P969




Monsieur le Préfet de la Somme et de la Picardie


Nous sollicitons de votre bienveillance de ne pas expulser
Abdelouahab KHATALI, 20 ans, alors qu’il est en train de suivre une formation qualifiante en électrotechnique au lycée professionnel de l’Acheuléen à Amiens depuis cette rentrée scolaire 2008. 

Arrivé de Tunisie en 2005 pour préparer un Brevet d’Etudes Professionnelles en électrotechnique au lycée technique Branly d’Amiens, vous lui avez accordé un titre de séjour étudiant, une décision conforme aux Droits de l’Homme de notre pays, qui donne la possibilité aux jeunes du monde de venir se former en France.


En août 2008, le Réseau Education Sans frontières de la Somme tout comme la CIMADE de Seine Maritime, s’étaient déjà émus de voir, suivant votre autorité,
Abdelouahab KHATALI en rétention au centre de Oissel (à côté de Rouen), pour une possible expulsion en Tunisie, alors que la poursuite d’études professionnelles lui était possible dans le cadre d’un baccalauréat professionnel.


Le juge des libertés de Rouen lui a accordé cette possibilité à la fin de l'été 2008. Vous lui avez demandé, dés cette fin d’été, par écrit, des gages d’intégration : c’est ce qui a été fait de la part de l’équipe éducative du lycée Branly. Aujourd’hui, Abdelouahab KHATALI reste l’élève « sérieux et motivé » du lycée professionnel de l’Acheuléen d’Amiens, ce
qui doit lui permettre d’aboutir à un baccalauréat professionnel en juin 2010, avant, s’il le désire, de poursuivre des études supérieures. Votre arrêté ordonnant « l’Obligation de Quitter le Territoire Français », prononcé en ce début décembre 2008, à l’encontre d’Abdelouahab KHATALI reste incompréhensible à nos yeux…

C’est pourquoi, il doit pouvoir rester en France pour poursuivre son parcours de qualification professionnelle, car comment peut-on accepter la rupture de la scolarisation d’Abdelouahab, quand le Conseil d’Etat, dans un arrêt du 23 octobre 1987, stipule que le refus de scolariser un jeune qui n’est plus soumis à l’obligation scolaire, doit être motivé.

Ainsi, nous vous demandons de bien vouloir reconsidérer la situation d’Abdelouahab KHATALI avec humanité en ne l’expulsant pas.
Dans cet espoir, sûrs de votre attachement aux valeurs humanitaires, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de notre respectueuse considération.

 




NOM

Prénom

Profession-Ville

Signature

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Pétition à renvoyer, avant le 30 juin 2009 à : RESF c/o SUD-Education, BP 80713, 80007 Amiens cdx1 tel 06 31 91 08 07

 

Réseau Education Sans Frontières de la Somme, avec le soutien de la : LDH, SUD-Education, FCPE, Léo-Lagrange, Entraide protestante, FSU, CGT-Educ, SGEN-CFDT, UNSA-Education, Union départementale CGT, Union syndicale "Solidaires", UNEF, l'ASMA, l'Union pour la Dignité des Chômeurs, ATTAC, Confédération Paysanne, Ligue de l'Enseignement, Mouvement de la Paix, Théâtre « Charnière », Femmes Solidaires, Association « Vie Brisée », Association de lutte contre l’illettrisme « CARDAN », Espéranto 80, Femmes en Mouvement, Compagnie de théâtre " les BEN'ARTS", Artistes et Intermittents du Spectacle en Lutte en Picardie", les CEMEA, Etudiants Musulmans de France, Fédération Syndicale Etudiante, journal « ch’Fakir », la CIMADE, SUD-Santé-Sociaux, association « Faites de la Résistance », Association d’Ethno-psychanalyse, Nouvelle Afrique

Partager cet article

Repost 0
Published by LDH 80 - dans Sans-papiers
commenter cet article

commentaires